Je dessine toujours des choses vues. En amont de ce travail, il y a le dessin d’observation, c’est une pratique quotidienne de la relation du corps dans le paysage, de l’œil à la main. « re-voir 

le 

paysage ». Des 

images 

du 

monde que je traverse. Elles sont choisies avec précaution pour ce qu’elles résistent aux multiples enfouissements et exhumations de la mémoire. Elle sont un lieu, vécu et survécu, qui me parle ou qui laisse une place à mon silence. Un 

lieu 

qui 

demande 

à 

être 

« ré-habité » 

: 

en 

premier 

blanchir 

l’image, 

 l’effacer, puis rayer totalement pour faire advenir le dessin. Dans ce recouvrement il faut tenir : tenir le mouvement, tenir les intentions, tenir le rythme, tenir l’immersion. Tendre à une densité, tendre à une compacité du monde. Tout couvrir pour découvrir, faire apparaître.
Edificio Italia SP

Encre sur papier. Dimensions cadre compris

Dimensions (cm) : 90x40 — Caution : 800€
Disponible au prêt (actuellement empruntée)
Si vous souhaitez réserver cette œuvre, vous devez créer un compte ou vous connecter si vous êtes membre de l'association.