"Les corps deviennent alors lignes, contours, directions. La peau disparaît et pourtant, de par l’outil-cheveu, le dessin n’est plus que corps . Il est corps en tant que modulation du vide : sur une page blanche, le cheveu est un fil à suivre, un fil d’Ariane, qui mène de la forme à la figure par les entrelacs les plus étonnants : la ligne d’une main prolonge celle d’un téton, le contour d’un ongle se complète en un clin d’œil d’une vulve. /.../ Le carcan du tout-corps dans lequel, encore une fois, le fil nous guide pour mieux nous perdre. Dans les dessins de Claudie Dadu, les organes n’ont pas d’histoire, pas d’identité définies, ils sont limités à leur jouissance ; la rencontre que Dadu porte est celle avec notre propre corps." Extrait d'un texte de Hannibal Volkoff "Drawn by hair and charnel love" livre édition Strobo 2014.
"Erotif Q 2014"

Cheveux sous verre, cadre blanc 

Dimensions (cm) : 32x26 — Caution : 800€
Disponible au prêt
Si vous souhaitez réserver cette œuvre, vous devez créer un compte ou vous connecter si vous êtes membre de l'association.